LAUSANNE, musée d'elysée
Musée Elysée (© yves andré) Musée Elysée (© yves andré) Musée Elysée (© roberto guscio) plan et détail Musée Elysée (© yves andré) Musée Elysée (© roberto guscio) croquis mobilier Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) schema proportions Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© yves andré) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© roberto guscio) Musée Elysée (© yves andré) Musée Elysée (© roberto guscio)
Musée Elysée (© yves andré)
MUSÉE D`ELYSÉE 1996-2006 / coll. s. rottura, c. porchet
Construite en 1780 par l’architecte Abraham Fraisse, la Maison de l’Elysée est restée en main privée jusqu’en 1971, date à laquelle l’Etat de Vaud l’a achetée avec tout le domaine qui l’entoure. Transformée dans un premier temps en chancellerie de l’Etat, puis en musée des estampes, elle a finalement été affectée au Musée de la photographie. Commencés en 1997, les travaux de restauration et de transformation intérieure du musée s’étendent sur une période de dix ans. Devant les besoins multiples du musée, l’Etat a opté pour une politique d’intervention graduelle et étalée dans le temps. Le souci principal a été de préserver et de mettre en valeur la qualité de la Maison de l’Élysée, monument historique de renommée internationale, en apportant par une technologie et une architecture contemporaines, les réponses aux attentes muséologiques des utilisateurs. En parallèle à la restauration des façades, une nouvelle entrée a été créée pour faciliter l’accès du public. Aménagés dans le prolongement de la nouvelle entrée, une librairie, un comptoir de vente pour la billetterie, ainsi que des bureaux pour le directeur, le conservateur et le personnel, affi rment l’emplacement et la teneur de ce nouvel accès. L’intervention a également permis de mettre tous les espaces d’archives et les salles d’expositions en conformité avec les normes européennes, en particulier celles concernant les conditions climatiques, et le stockage des oeuvres. Pour asseoir a diversité des expositions, une nouvelle salle de projection de quatre-vingts places a été aménagée dans les anciennes caves. Tous les éléments indispensables à la vie du musée, de ses utilisateurs et de ses visiteurs, ont été conçus dans le respect du caractère d’origine du bâtiment et s’effacent au profi t de l’existant. Au fi nal, la face visible de l’intervention se résume à la mise en place d’un système de présentoirs, à la conception de cimaises mobiles détachées des murs, au design du mobilier de présentation de la librairie et à la signalétique extérieure. Par la qualité de ses expositions et la justesse de son architecture, le musée a, en dix ans, assis sa nouvelle identité et acquis une renommée internationale.