COLOGNY, fondation bodmer I
Cologny, 2002  (© Pino Musi) croquis Cologny, 2002  (© Pino Musi) plan Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) detail support livres Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi) Cologny, 2002  (© Pino Musi)
Cologny, 2002 (© Pino Musi)
FONDATION BODMER EN ASSOCIATION AVEC MARIO BOTTA 2002 / coll. y. schalcher
Le projet d’agrandissement des locaux a consisté dans la création d’un espace neuf d’exposition, avec ses services, afin  d’exposer les précieux documents aux yeux d’un public encore plus large. Il s’agit d’une construction hypogée à deux étages,  située entre les deux villas existantes et reliée à elles par les sous-sols. La construction d’un volume de deux niveaux complètement enterrés a permis de redéfinir la typologie des deux bâtiments existants et de les relier entre eux. Dans ce but, l’espace situé entre les bâtiments existants a dû être totalement excavé jusqu’au nu des façades, sans pour autant interrompre le fonctionnement des activités intérieures. L’avancement des travaux a été mené à bien en plusieurs phases distinctes et indépendantes les unes des autres. En juillet 2000, nous commencions à construire les murs et la dalle supérieure, soit à l’envers des habitudes, depuis le haut vers le bas et de l’extérieur vers l’intérieur. Après six mois de travaux d’excavation extrêmement délicats, l’enceinte et le fond de fouille pouvaient être consolidés à une profondeur de 8,50 m sous le niveau du terrain existant. Début janvier 2001, le radier était coulé et dix mois plus tard, les travaux du gros oeuvre étaient terminés. En décembre 2001, le bâtiment pouvait être mis hors d’eau. Durant la période de séchage et de stabilisation du béton qui suivit, les  travaux de distribution des installations techniques et des infrastructures, ainsi que les liaisons en sous-oeuvre avec les bâtiments existants ont été exécutés. Les fi nitions intérieures et les équipements d’exploitation ont été réalisés jusqu’en novembre 2003, date de l’inauguration des nouveaux locaux et de l’ouverture au public. La rareté des documents exposés a nécessité la mise au point d’un dispositif de présentation des oeuvres contraignant, afin de maintenir les livres ouverts sans leur imposer tensions ou déformations par la mise en exposition. De plus, chaque vitrine est équipée d’un système de régulation thermo-hygrométrique permettant de maintenir les ouvrages exposés dans les meilleures conditions de sécurité et de conservation. L’éclairage par faisceaux de fi bres optiques dissimulés dans la structure des vitrines est combiné avec des détecteurs de présence afin de réduire au maximum la durée d’exposition des ouvrages particulièrement sensibles à la lumière.