LAUSANNE, 1998
Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) plan rez plan etage Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) LI-AR-25-LA-HV-08-22_1920x1080.jpg Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch) Lausanne, 1998  (©yves-andre.ch)
Lausanne, 1998 (©yves-andre.ch)
VILLA 1998 / coll. c. favre
L’intégration de la villa dans son cadre naturel, la forêt, s’exprime par l’utilisation du bois pour les éléments structurels et les revêtements. En plus de la volonté de faire dialoguer le bâti avec son environnement, le bois présente l’avantage d’une construction légère, au contraire des constructions en maçonnerie. La différenciation du calpinage des revêtements extérieurs en bois permet de révéler l’imbrication des deux volumes entre eux. Le volume transversal est organisé autour des accès et de la circulation verticale. Le volume longitudinal renferme les pièces communes, salle à manger, séjour et cuisine au rez-de-chaussée, et les pièces privées, chambres et salles de bain à l’étage. Le bâtiment s’ouvre par de larges fenêtres au sud et fi ltre au nord les regards par de fi nes ouvertures horizontales. La construction d’un avant-toit ajouré permet d’éviter les surchauffes et de contrôler la transparence entre l’intérieur et l’extérieur. Les coloris naturels du bois se révèlent par les changements de lumière et les ombres portées.